Népal

Arrivée le 6 octobre à minuit pour un mois.

Départ pour Vietnam le 5 novembre via Kuala Lumpur.

30 jours au Népal.

Bilan Népal

 

Notre itinéraire final au Népal :

Météo :

 

Le mois d’octobre est censé être un mois parfait pour un trek au Népal, c’est même le mois de plus forte affluence sur le circuit des Annapurnas. Malheureusement pour nous, cette année a été exceptionnelle : en temps normal on peut croiser de la neige sur le tour mais en général juste lors de l’étape de Thorung La Pass, et nous avons eu dès 3 000 m. Beaucoup de belles journées ensoleillées malgré tout sur le tour, mais des nuages quasiment tous les jours dès 9h du matin sur le parcours de l’ABC. On a quand même plus caillé que ce à quoi on s’attendait (diminution des températures suite à la tempête ?).

 

Le point positif pour nous, c’est que ça nous a vraisemblablement offert des paysages différents de ce qu’on peut voir habituellement, mais nous n’oublierons jamais que beaucoup y ont laissé leurs vies.

La nourriture :

 

La cuisine népalaise n’est pas vraiment raffinée ni variée. Leur plat typique est un genre de thali indien en version simplifiée : riz à l’eau (bhat), soupe de lentilles (dal, et plus tu montes en altitude moins il y a de lentilles dans ta soupe !), curry (souvent que de patates) et épinards bouillis. Les Népalais le mange à la main, à toute heure (on trouve des T-shirts « Dal Bhat 24h power » !), et sont capables d’en ingurgiter des quantités phénoménales (surtout vu leur gabarit moyen) en un temps record ! Et ça fait des grands « schloups » comme dirait Brel !

Sinon, ils mangent également à toute heure des mo : mo, qui sont des genres de raviolis fourrés soit aux légumes, à la viande, au fromage ou aux patates, et qui se mangent soit cuits à la vapeur, soit frits (on vous recommande vivement les vapeurs !)

Voilà pour les 2 grands plats du pays !

 

Sinon en termes de boisson il y a le masala tea qui vaut le détour. C’est un thé noir sucré avec du masala (épices) infusé dans du lait bouillant (pas d’eau !) Marie adore, Thomas a du s’y mettre !

 

Côté sucreries, ils ne sont pas fortiches. Une exception toutefois, les chaussons et crumble aux pommes. Sur le tour, c’est le seul fruit qu’on trouve facilement, des pommiers poussent jusque Manang à 3 500 m d’altitude.

 

Et quelques curiosités tibétaines (donc pas vraiment du Népal mais courantes ici).

--> Le thé tibétain = beurre de yack salé + thé + lait de yack ! Ça ressemble plus à une soupe qu’à un thé, en tout cas quand il est fait par un Tibétain.

--> La Tumba (ou tungba ou tongba enfin l’orthographe change à chaque restau tibétain) : bière de millet fermentée consommée chaude (refill à volonté !! on adore)

tongba ouverte.jpg
tongba ouverte.jpg
marie et sa tongba.jpg
marie et sa tongba.jpg

--> Le sukuti, viande séchée revenue avec de l’ail, des oignons, des tomates et du piment. Pas sur toutes les cartes mais il y a de la viande séchée dans toutes les cuisines qui se respectent.

Nos impressions :

 

Les Népalais sont assez agréables : on est en général assez bien accueillis, avec une différence notable toutefois entre les bouddhistes et les hindous. Nous avons trouvé les bouddhistes plus chaleureux, plus causants et plus désintéressés que les hindous. Après ce n’est qu’une expérience, on n’est peut-être pas tombé chez les bonnes personnes… Les Tibétains, assez nombreux au Népal, sont en général plus sympas que la moyenne (et sont bouddhistes !).

 

Par contre désolé de choquer les sensibilités mais il y en a beaucoup qui ne sont pas éclairés du sol au plafond ! Les oublis de commande au restau sont monnaie courante, ils ne pigent pas toujours ce qu’on leur demande mais essaient quand même de répondre quitte à être complètement à côté de la plaque et ils sont d’une nonchalance folle : doucement le matin, pas trop vite l’après-midi. Nous pensons de plus en plus qu’on a beau ne travailler que 35h en France, on doit être tout autant efficace voire plus qu’eux même s’ils « enchaînent » 10-12h par jour.

 

On ne peut pas vraiment vous parler de la culture népalaise, on n’était pas venu ici pour ça (nous notre objectif c’était cailler, se bousiller le tendon et les genoux et en baver en baver en baver !!). Mais évidemment pour les montagnes ça en jette !

Petit conseil quand même : fuyez les villes, c’est hyper pollué. A Katmandou après être sorti dans la rue quand tu te passes la main sur le visage elle est grise ! Et même sans rhume tu passes ton temps à te moucher pour te décrasser les naseaux !

 

 

Etat des dépenses :

 

Notre budget quotidien = 36 € pour 2 dont :

  • 9 € de logement (nuit et petit déj) : ça correspond surtout à de la nourriture vous l’aurez compris

  • 16 € de nourriture

  • 2 € de transport

  • 4 € d’activité (permis de trek + équipement complémentaire en grande partie)

  • 2 € de visa (82 USD car paiement en CB donc 1 USD supplémentaire par personne, soit environ 65€)

  • 2 € de divers

 

 

Carnet de bonnes adresses petits budgets :

 

A Katmandou :

  • Katmandou Garden House à Paknajol (Nord-Ouest de Thamel, le centre touristique). Tenu par Yves, un Breton ! (les meilleurs en toute objectivité !). 1 600 roupies (16 USD ou 13€) avec petit déj copieux inclus. Au calme dans une impasse bien connue surtout des Français (où il y a aussi la Yellow House tenu par un Suisse francophone)

  • Namao Buddha Restaurant dans Thamel, cuisine népalaise et indienne à pas chère (plat à 100-200 roupies soit à 0,8 à 1€60), wifi gratuit (on y a squatté une après-midi entière pour ça sans se faire virer !)

 

Sur le tour ou l’ABC :

Même standard disons rustique chez tout le monde et pour le même prix (logement et nourriture) donc choisissez en fonction de votre feeling avec les proprios ! Sur le tour, on peut loger gratos si on mange là où on dort, n’hésitez pas à demander, les négociations sont assez aisées.

 

A Pokhara :

Impossible de ne pas trouver une piaule tant c’est blindé d’hôtels. On a réussi à en négocier une 900 roupies (7€20) pas trop pourave. Mais il y en a pour toutes les bourses, on a réussi à trouver pour 500 roupies sans même négocier mais très sommaire, et on peut loger pour 100-150 USD si on en a les moyens…