Chili (du 11 au 16 mai 2015)

On débarque depuis l’île de Pâques à Santiago vers les 21h. Ludovic et Cécile, un couple de tourdumondistes rencontré sur l’île et qui a pris le même vol que nous attend qu’on récupère nos bagages et on les accompagne jusqu’à leur hostel. Pratique car comme ils connaissent déjà la ville, on se fait donc guider de A à Z !

 

On se pose donc à l’hostel Forestal (20520 pesos la chambre double avec sdb commune) et comme il est déjà 22h30, on décide d’aller tous les 4 dans un restau typiquement chilien : Mc Do !

 

Entretemps, on a décidé de ne pas aller vers la Patagonie mais on ne voit pas pourquoi il faudrait payer des frais d’annulation puisque nos places dans l’avion sont déjà payées ! Mais vu que notre vol est programmé à 16h demain, pas le temps de régler ça par internet. Il faudra donc appeler Zipworld sur leurs heures d’ouverture, donc on programme un réveil à 4h du matin en se couchant à 1h, ça fait plaisir…

 

A 4h, coup de tél à Zipworld à Paris qui nous disent qu’ils n’ont plus la main sur le dossier et qu’il faut appeler directement la compagnie aérienne. Ni une ni deux on téléphone au numéro qu’elle nous a fourni : plus valide ! Mais le répondeur nous donne un autre numéro. Re-tél : ah non encre mauvaise pioche car ce numéro est réservé aux groupes et non aux particuliers !! Raaahh un truc de fou car à chaque fois c’est des minutes d’attente avec les 4 saisons de Vivaldi ou autre…. On tél au nouveau numéro fourni : personne au bout de la ligne ! Re-re-re-tél au numéro pour les groupes en essayant d’apitoyer le gars, et ils nous disent de contacter la compagnie sur son numéro chilien !! Et ils ne seront pas dispo avant 9h du matin !!! Bilan des courses : 36 coups de fil pour que dalle entre 4h et 5h30 puisqu’il faut attendre le lendemain matin, qui n’est plus si loin maintenant…

 

Et finalement le lendemain matin, même pas besoin de téléphoner puisque Zipworld nous a envoyé un message très clair : 300€ à payer ou nous asseoir sur tous nos vols dont le retour en France ! Bon ben on va raquer alors… Ça fait mal à notre budget de backpackers !

 

Après ces emm…, on décide d’aller à Valparaiso, une ville à 2h de route dont tout le monde nous a dit que du bien. Et comme c’est nos 10 ans de couple aujourd’hui même, on décide de se faire plaisir en louant un appartement ! On quitte donc Ludo et Cécile et on chope un bus pour Valparaiso (2800 pesos), et on rejoint notre appart’ là-bas vers les 16h. Alors pour nous, plutôt habitués maintenant à des endroits un peu pourraves, ça a des airs de 5 étoiles !! On a même un balcon avec une belle vue sur la ville.

pièce_de_vie.jpg
pièce_de_vie.jpg
chambre.jpg
chambre.jpg
terrasse.jpg
terrasse.jpg

Le soir du 12, pour fêter nos 10 ans et faire passer la pilule des 300 € du matin, on va manger / picoler dans un bon petit restau (Le Vinilo) dans la vieille ville ! On goute notre premier Ceviche (salade de poissons crus qu’ils proposent partout au Chili), accompagné d’un bon vin chilien à base de Carménère, cépage qu’on ne trouve plus chez nous. On est agréablement surpris par leurs vins, carrément meilleurs que tous ceux qu’on a pu gouter en Nouvelle-Zélande et en plus beaucoup moins chers !

 

On reste 3 jours à Valapraiso avec pour programme pas grand-chose en fait ! On a besoin de se reposer un peu…

 

On consacre quand même une journée à la visite de la ville à pieds. Très belle ville bâtie à flan de colline, avec ses peintures murales, ses maisons colorées en zinc et ses funiculaires.

peintures murales.jpg
peintures murales.jpg
Toto dans l'effort.jpg
Toto dans l'effort.jpg
Valpo.jpg
Valpo.jpg
place Sotomayor.jpg
place Sotomayor.jpg
Marie devant la baie de Valparaiso.jpg
Marie devant la baie de Valparaiso.jpg
Marie dans les ruelles de Valparaiso.jpg
Marie dans les ruelles de Valparaiso.jpg
maisons_en_zinc_colorées.jpg
maisons_en_zinc_colorées.jpg
funiculaire.jpg
funiculaire.jpg

Un peu de shopping aussi dans les boutiques d’artisanat de bijoux en majorité à base de cuivre (le Chili est le premier producteur au monde de cuivre) et de pierres semi-précieuses telles que lapilazuli, malachite, turquoise, obsidienne… etc. Marie se décide pour une bague en bronze, cuivre et malachite que l’orfèvre ajuste à sa taille et repolit pour lui donner tout son éclat.

 

Le gars trop sympa nous propose aussi de repolir nos « fausses » alliances ! Et ce faisant il pète celle de Thomas… pas de problème il la ressoude en 2 coups de cuillère à pot et on n’y voit que du feu !

mas brillo por favor.jpg
mas brillo por favor.jpg
réparation_alliance_de_Tom.jpg
réparation_alliance_de_Tom.jpg
essayage.jpg
essayage.jpg
bague de compét'.jpg
bague de compét'.jpg

Et chaque soir c’est apéro sur la terrasse en regardant s’éclairer la ville lorsque la nuit tombe.

apéro bière.jpg
apéro bière.jpg
Apéro au carmenère.jpg
Apéro au carmenère.jpg
Vue de l'appart.jpg
Vue de l'appart.jpg

Après ces quelques jours de repos pendant lesquels on a planifié un peu la suite en Amérique Latine, on quitte Valparaiso pour Mendoza en Argentine le 16 mai en bus (15 000 pesos chiliens chacun soit 22€). On préfère remonter les Andes côté argentin, mais on n’exclut pas de revenir plus tard dans l’extrême nord du pays.